Se protéger avec la PrEP

Prophylaxie pré-exposition

La PrEP signifie prophylaxie pré-exposition. Tout comme le préservatif et le traitement comme prévention, la PrEP est une protection efficace contre l’infection VIH – si on l’utilise correctement.

 

  • La PrEP consiste dans la prise régulière d’un médicament qui est à la base du traitement contre le VIH. (Aujourd’hui, le médicament autorisé est truvada ®.)
  • La PrEP protège contre le VIH mais pas contre les autres IST.
  • Le médecin doit contrôler régulièrement les valeurs rénales et faire un dépistage VIH et IST.
  • Actuellement, la PrEP n’est pas encore disponible en Allemagne. « Certain-e-s prépeux-ses ont déjà une autre solution : des ami-e-s basé-e-s en Angleterre commandent pour eux-elles auprès de fournisseurs étrangers fiables des génériques contenant les mêmes principes actifs : ils coûtent 60 € par mois au lieu de plus de 800 €. La plupart du temps, il s’agit du générique tenvir-EM (ténofovir disoproxil/emtricitabine) produit par l’entreprise indienne Cipla (image 2). En Angleterre, l’envoi à domicile de trois boîtes mensuelles (90 pilules en tout) est autorisé. Il est interdit en Allemagne. Par contre, on est autorisé à voyager dans l’UE en emportant ses trois boîtes de PrEP pour l’usage personnel. Cette voie d’importation reste ouverte tant qu’un Brexit sévère n’entre pas en vigueur.
  • Les génériques importés individuellement ont été examinés par un groupe de travail de l’Imperial College London. Les résultats de l’étude ont été présentés par Nnenka Nwokolo lors du HIV Drug Therapy Congress de Glasgow en octobre 2016.
  • La voie de distribution est claire : Tout le monde ou presque passe commande sur le site « IwantPrEPnow » […]. On y trouve des informations sur la PrEP et on est redirigé vers un fabricant présélectionné.
  • Le taux de concentration de ténofovir et d’emtricitabine dans le sang des personnes sous générique correspond au taux escompté dans le cas d’un traitement original PrEP. L’utilisation de ces génériques est donc sûre. » (Source : HIV-Report 05/2016, Deutsche Aids-Hilfe e.V.)
  • La PrEP, le préservatif et le traitement comme prévention te protègent efficacement contre le VIH et peuvent être combinés.

 

Choisis ce qui est le mieux adapté pour toi. Plus d’informations ici.

 

Tu te demandes si la PrEP est une bonne chose ? Informe-toi ici en détail et fais-toi conseiller.

 

La transmission du VIH est peu probable lors d’une pipe. Même si la personne éjacule dan ta bouche, le risque reste très faible. Les blessures des muqueuses occasionnées par une gorge profonde (deepthroat) ou la consommation de drogues par voie nasale augmentent le risque d’infection. D’autres IST telles que la gonorrhée, la chlamydia et les hépatites A et B peuvent être transmises en faisant une pipe. Si cela t’arrive, un médecin te prescrira le traitement nécessaire. Garde en tête que certaines infections ne provoquent pas de symptôme.

 

Fais plusieurs tests par an pour le dépistage du VIH, de l’hépatite C et des autres IST ! Avec des prélèvements au niveau de la bite, du cul et du pharynx, on est sûr de détecter tous les parasites qui n’ont rien à y faire ! Il existe des vaccins contre les hépatites A et B.